La Canne Hard, nouveau fanzine altiligérien, prend son envol !

 

Fanzine ?  Vous avez dit fanzine ?!
Pas de panique, on vous explique!

 

Qu’est-ce qu’un Fanzine ?

A l’origine, le mot fanzine vient de le la contraction de « fanatic magazine ». Un fanzine, c’est une publication papier en autoédition, un magazine amateur à petit tirage, low cost et sans but commercial.  Souvent un peu foutraques et joyeusement fabriqués à l’arrache, les premiers fanzines se faisaient avec une paire de ciseaux, un tube de colle, une petite pile de feuilles A4 et des feutres, des dessins, des collages… puis étaient reproduits en plusieurs exemplaires avec une photocopieuse.

Petit tour d’horizon de la culture Fanzine

L’histoire du fanzine a de multiples facettes.  Les tout premiers apparaissent dès le début du XXe siècle avec notamment les pamphlets des suffragettes en Angleterre, et surtout avec la presse de sciences fiction américaine des année 30. Dans les années 1960, le fanzine, considéré comme un potentiel média alternatif, devient un moyen d’expression pour de nombreux activistes politiques. Au début des années 1970, il connait une renaissance avec la culture punk (pensez au slogan Do It Yourself !), et est étroitement associé au monde de la musique, du punk, et du rock.

En fait, tout au long de son histoire, le fanzine n’a cessé d’élargir l’éventail de ses sujets de prédilections et de ses moyens de réalisation. Qu’il soit fait de collages, de dessins, de peintures, de photos, d’écrits, ou de poésies ; qu’il traite de musique, de littérature, de politique, de bande dessinée ou d’art, le fanzine nait souvent de la volonté d’exprimer une pensée à contre sens de la culture de masse et, surtout, de s’exprimer de manière autonome, indépendante, dans une liberté totale de création. Pas besoin de dépôt légal, ni de périodicité implacable, pas d’impératif de productivité, ni de formalités à respecter. Il suffit de se lancer avec les moyens du bord, faire comme on veut selon son inspiration, en dehors du carcan des conventions !

 

Et la Canne Hard alors ?

Le fanzine Canne Hard, c’est un petit groupe de copains qui a envie de se lancer dans l’autoédition pour faire des choses ensemble, mais aussi pour partager et diffuser les créations artistiques, littéraires, les écrits, les réflexions de chacun, qu’il soit d’ici ou de plus loin !

C’est la volonté de désacraliser et d’accessibiliser le monde de l’édition en donnant à tous la possibilité de partager ce qu’il fait, sans complexe ni jugement qualitatif !

La Canne Hard, c’est aussi une manière de redonner une place forte à l’objet, à la publication papier, dans une société où internet et le numérique prennent une place de plus en plus dominante.

 

Le principe est simple :

Le groupe d’édition, ouvert à ceux qui souhaite le rejoindre, choisit ensemble un thème et lance un appel à contribution pour inviter tout ceux qui se sentent inspirés à envoyer leurs textes, poèmes, chansons, dessins, collages, photos, etc. en lien avec le thème proposé. Une fois que tout a été rassemblé, il se réunit pour discuter des contribs, de la mise en page du fanzine et de son mode d’impression. Pour le premier numéro, nous avons fait appel à un imprimeur professionnel, nous verrons comment nous procèderons pour les prochains numéros.

Ensuite, les fanzines sont diffusés et vendus à prix libre, soit par les colporteurs, soit dans des points de vente (pour l’instant, les cafés lecture de Langeac et de Brioude, le café le Blizzart à la Chaise Dieu, et la Grange à Palabre de Tailhac). Les bénéfices des ventes sont dédiés à l’impression des numéros suivants.

Pour son premier numéro, la Canne Hard a pour thème « s’entrechoquer ». A peine tombée du nid, elle connait déjà un petit succès : une vingtaine de personne a contribué, et le numéro qui sera disponible courant juillet ne comporte pas moins de 96 pages (et pour tout vous dire, il en jette !).

 

Attention, c’est une édition limitée : 100 exemplaires seulement !

Et comme je suis sympa, je vous donne en avant-première le thème du prochain numéro :

« La Madeleine ou la Rouste »

(La madeleine de Proust, l’enfance, les souvenirs tendres ou moins tendres, tout ça tout ça…).

 

 

N’hésitez pas à gribouiller, raturer, gratouiller, noircir des feuilles de papiers et à nous envoyer vos contributions à l’adresse fanzine43@laposte.net !

 

Et voici un avant goût graphique pour mettre en bouche, la couverture du #1 de La Canne Hard…

fanzine_proposition_couvcouleur2.png

 

 

1 commentaire sur “La Canne Hard, nouveau fanzine altiligérien, prend son envol !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *